Les transformations de l’histoire du tourisme : des classes moyennes aux impacts mondiaux

Explorer l’histoire du tourisme, c’est remonter le temps pour voir comment ce qui était à l’origine une activité luxueuse et inaccessible s’est transformé en un phénomène mondial qui a des conséquences sur les transports, la culture et l’environnement. Grâce aux changements socio-économiques apportés par le siècle dernier, les classes moyennes ont bénéficié de nouvelles possibilités de voyager. Aujourd’hui, plus de 1 milliard de personnes se déplacent chaque année autour du globe pour explorer différents pays et cultures. Avec cette introduction, explorez comment le tourisme est passé d’une industrie réservée aux privilèges à un secteur industriel accessible au grand public.

L’évolution du tourisme au fil des siècles

Le tourisme est une activité qui a connu une évolution profonde depuis ses débuts. Les origines remontent à l’Antiquité, où les voyageurs se rendaient pour des raisons religieuses ou commerciales.

Cela peut vous intéresser : Les nombreuses facettes de l'hébergement touristique: réglementations et types d'hébergement

En effet, à l’ère de la Renaissance et de l’Âge des Lumières en Europe, les courts séjours culturels dans le Vieux Continent n’étaient pas limités aux plus riches mais étaient accessibles à tous. Ce mode de tourisme était alors réservé aux classes supérieures et aux aristocrates.

Cependant, avec le développement des transports au cours du 18ème et 19ème siècle, les Français ont commencé à voyager plus loin que jamais et des villes comme Paris ont attiré de nombreux touristes européens. Cette période a vu l’essor du tourisme culturel en France: de la visite des monuments historiques à la découverte de sites naturels exceptionnels.

Sujet a lire : Événements et éditions des festivals de tourisme en France

Ainsi, le luxueux voyage en mer qu’offrent les paquebots est aujourd’hui accessible à la classe moyenne.

L’émergence des classes moyennes et leur impact sur le tourisme

De nos jours, le tourisme n’est plus réservé aux classes supérieures mais s’est largement démocratisé grâce au développement des classes moyennes dans les pays émergents. En effet, ces classes moyennes grandissantes peuvent se permettre d’effectuer des voyages longue distance vers d’autres continents ou encore en interne dans leur propre pays.

Par exemple, avec l’ouverture économique en Chine durant les années 1980 et 1990, le secteur touristique chinois a explosé et près de 200 millions de Chinois sont partis en voyage en 2018. De même, l’Inde voit chaque année des milliers de voyageurs arriver pour découvrir son riche patrimoine historique et culturel.

L’industrie touristique de masse et son impact mondial

Le tourisme est aujourd’hui une industrie florissante qui représente 10% du produit intérieur brut (PIB) global et emploie plus d’un demi-milliard de personnes dans le monde. Par ailleurs, le nombre de touristes internationaux a plus que doublé depuis 2000, passant de 550 millions à 1,3 milliard par an.

Le tourisme a un impact majeur sur les transports et l’environnement. Tout d’abord, le transport est fondamental pour accueillir la masse croissante de voyageurs qui déplacent des personnes et des marchandises à travers le monde chaque année.

De plus, les flux importants de touristes peuvent avoir un effet négatif sur l’environnement, en particulier si de grandes masses se rendent aux mêmes endroits à des moments similaires.

En outre, l’industrie touristique mondiale influe également sur la culture locale. Des millions de personnes visitent chaque année des villes comme Paris ou New York et cette augmentation massive de touristes peut entraîner une perte de l’identité culturelle ou «surtouristification» dans certaines régions à forte affluence.

Conclusion

Le tourisme a connu une évolution profonde au cours des siècles, adaptant ses modalités d’accès aux classes supérieure et aristocratiques puis aux classes moyennes grâce au développement économique des pays émergents. L’industrie touristique est désormais une industrie florissante qui génère des revenus considérables et représente 10% du PIB global.

Cependant, elle comporte un certain nombre d’impacts négatifs tels que les transports congestionnés et la surtouristification qui affectent les cultures locales.